A petaouchnoc

A petaouchnoc

1. Alimentation naturelle des chiens et des chats

1) dans la catégorie soins et nourriture des chiens et des chats: comment alimenter ses animaux sans croquettes.


Alimentation naturelle des chats et des chiens

Ne donnez surtout pas d’eau du robinet à boire à vos animaux, et n’en buvez pas non plus :

 

machatte.JPG

 

 

(Les produits chimiques les plus dangereux chez vous ne sont pas dans votre garage ni dans votre cave : ils sortent directement du robinet de votre cuisine. Que vous viviez en ville ou à la campagne, votre eau du robinet est presque certainement contaminée par des toxines, des hormones (avec le fluor pour féminiser les hommes et viriliser les femmes) , des médicaments, et d’autres produits chimiques. Voir ce lien et les dossiers sur le fluor et le chlor).

 

En politique, rien, jamais ne se fait par hasard!

 

Les chats ne peuvent pas jeuner.  

 

Pour les plaies ouvertes ou infectées voir ici, soigner de la même façon que les humains.

 

Beaucoup de chats n’aiment pas être caressés à cause de l’effet statique produit sur leurs poils. Par contre, ils adorent les gratouilles autour du cou, sur la tête et le museau.

 

 

Je bannis les croquettes et les vaccins!

 

 Dans ma famille les chats qui n’ont pas été vaccinés et qui vivent libres dans la nature ont tous plus de 15 ans, dont une chatte 22 ans. Les autres sont tous morts de cancers affreux aux alentours de 5 ans. (voir ce lien)

 

À l’époque de mes grands-parents, les vaccins n’existaient pas, ils sont morts à plus de 90 ans, leurs animaux vivaient vingt ans et plus ! Si vous sortez des sentiers de la désinformation, vous apprendrez que Pasteur était un escroc. Mais il est vrai, toujours soutenu par la propagande du Système griffu. ( Einstein, Nietzsche, Marx, Freud, n’avaient rien à lui envier).

 

-          Joët Françoise - Tétanos le mirage de la vaccination

-          Perrier Alain - Vaccins Abus de conscience

-          Qui aime bien, vaccine peu : Groupe médical de réflexion sur les vaccins Préface de Michel Georget

-          Vaccins, mensonges et propagande Sylvie Simon 2009

-          La nouvelle dictature médico scientifique Sylvie Simon

-          Pilette Jean Constituants des vaccins.

-          Emery-Coderre  Joseph Étude sur la vaccination ou l’inoculation du virus vaccin

-          Monast Serge - CIA Vaccins Médecine militaire expérimentale Cristaux liquides

-          Pilette Jean - constituants des vaccins

-          Georget Michel - L'apport des vaccinations à la santé publique

-          Arduin Pierre-Jean - pourquoi vacciner

-        Lance Pierre - Savants maudits Chercheurs exclus 4 volumes : tous les gentils catholiques sont systématiquement exclus, politiquement incorrects ! A l’Université déjà, ils n’ont pas le droit aux premières places… A l’institut Pasteur, encore moins…

 

Hormis le vaccin obligatoire pour rentrer à l'école (mon père ne voulait pas) je n’ai jamais depuis été vaccinée pour quoi que se soit et encore moins du tétanos ou contre les bactéries pulmonaires qui sautent régulièrement des éprouvettes... Je n’ai jamais vu un médecin et je n’irais jamais en voir. Les gens vaccinés, par peur d’avoir peur, que je connais, souffrent tous de mille maladies et pour certains enrichissent les pompes funèbres avant l’heure.

 

 

Alimentation du chat

DSCI1577.JPG

 

L’alimentation crue est totalement incompatible avec les croquettes. À l’image de l’ammoniaque contenue dans les cigarettes, les croquettes sont pourries de saveurs chimiques à leur gout, qui rendent dépendant. Si on leur laisse, ils ne voudront jamais autre chose. (Lire Ziegler Jutta - Toxics croquettes)

 

En premier, pour les habituer, donnez-leur uniquement de la viande blanche, de préférence poulet, dinde sans enlever le gras, ils ont

besoin de gras animal (pas trop quand même).

 

Ne jamais hacher les viandes, elles perdent leurs nutriments lors de ce processus.

 

Quand ils auront apprécié, après 2 ou 3 jours on ajoutera des abats, cœur,

foie, c'est dans le cœur qu'il y a le plus de taurine.

 

Après, ajouter des os charnus crus, ailes, cous, carcasses de poulet.

Les cous de poulet sont plus juteux.

 

Les cailles et les coquelets feront aussi leur bonheur avec leurs os bien tendres.

 

Si on ne donne pas d’os charnus, on peut ajouter de la coquille d’œuf séchée et pilée très finement à l’aide d’un mortier, d'un mixer ou d’un moulin à café.

 

Personnellement, je préfère mélanger le tout plutôt que les aliments séparés, c'est plus facile pour préparer les rations, mais certains chats préfèrent le tout séparé et c’est à nous de déterminer leurs préférences.

 

Ajouter l’équivalent d’une cuillère à café de légumes cuits à la vapeur ou crus mixé est un petit plus (carottes, courgettes, potiron, ..) mais pas obligatoire ni nécessaire, les chats les refusent ou ne les digèrent pas facilement.

 

Ne pas oublier un apport de poissons gras (sardines, anchois, sprats, harengs, maquereaux) 1 ou 2 fois par semaine pour les oméga 3 mais là il

faut trouver celui qu’ils aiment !

 

1  jaune d'œuf cru par semaine, pas le blanc (nocif pour les chats).

 

Une ration/jour = 50% viande ou poisson, 25% abats (moitié foie, moitié coeur), 25% os charnus.

 

Si coquille d’œuf (1/2 cuillère à café) = 75% de viande, 25% abats (moitié foie, moitié coeur).

Compter 3% à 5% du poids du chat (ou 30gr. à 50gr. par kg du poids du chat), un chat très actif mangera plus facilement 5% de son poids idéal, càd. le poids qu'il devrait avoir.

 

Un chaton pourra manger jusqu'à 5% du poids qu'il aura à l'âge adulte et mangera sa ration journalière en 6 à 7 petits repas.

 

L'ajout d'un peu d'huile est idéal, 1 cuillère à café par jour d’huile de noix

de coco ou de l'huile de krill en gélules, une gélule par jour.

 

On peut aussi ajouter un peu de beurre (pas allégé), de la graisse de canard ou d'oie.

 

S’ils mangent bien les poissons gras et des viandes pas trop maigres, aucune huile ne sera nécessaire.

 

1 ou 2 fois/semaine ½ cuillère à café de sel marin délayé dans un peu d’eau.

 

2 ou 3 fois/semaine de la levure de bière, soit 1 comprimé ou ½ cuillère à café en poudre sur la viande (ils en raffolent).

 

On peut leur donner de la spiruline également, c’est une algue qui

renforce leur système immunitaire (à nous aussi) et ils en sont fous.

 

Par la suite, varier les viandes à l'infini (enfin selon ce que l'on trouve) mais jamais de sanglier (maladie d’Aujeszki).

 

Pour résumer

DSCI1587.JPG

Ce qui est bon :

•    Tous les légumes verts cuits à la vapeur ou dans un bouillon de viande.

•    Les céréales.

•    Les poissons maigres et sans arrêtes, bien cuits au court-bouillon.

•    La viande de bœuf et de mouton crue, grillée ou ébouillantée.

•    Les viandes blanches cuites : poulet, dindonneau, veau, lapin.

•    Les graisses : beurre frais, huile de maïs, de tournesol, d'olive.

•    Un jaune d'œuf mollet, une fois par semaine, pour sa vitamine A.

•    Les laitages: crème de gruyère, gruyère râpé, yaourt, fromage blanc (attention, beaucoup de chats ne supportent pas le lait).

   La levure de bière riche en vitamine B.

 

Ce qui est interdit :

•    Les restes de table trop épicés.

•    Les pommes de terre.

•    Les os, surtout les petits.

•    Les abats en excès.

•    Le porc cru.

•    Le lait de vache.

•    Le chocolat.

Ne pas donner ce qui sort du réfrigérateur... mais ne pas donner trop chaud.

 

 

Mots-clefs: croquettes pour chiens et chats, vaccins des chats et des chiens, vitamines pour chats et chients, alimentation naturelle des chiens et des chats, toxicité des croquettes,

 

 


15/06/2017
2 Poster un commentaire