A petaouchnoc

A petaouchnoc

Coliques hépatiques, calculs biliaires


Coliques hépatiques, Calculs biliaires

 

 

     Il est remarquable que plus de femmes que d’hommes souffrent de cette maladie. Des élancements douloureux et des vomissements, des crampes violentes qui irradient la douleur sous les côtes à droite, jusque dans la région du cœur, tout cela accompagné d’un grand malaise général en sont les symptômes. Puisque nous avons tant de remèdes dans la «Pharmacie de Dieu», il n’est pas toujours nécessaire de subir une opération.

 

    Un très bon mélange est composé de 20 grammes de chacune des plantes suivantes: boucage, lierre, houblon, aigremoine, menthe, absinthe. C’est excellent pour calmer les coliques et dissoudre les calculs. Dans un litre de cidre ou de jus de pomme, on verse trois cuillères à soupe de plantes. On les met dans le jus froid, puis on chauffe doucement, presque jusqu’à l’ébullition, on retire du feu et on laisse infuser trois minutes. Tamiser. Prendre une cuillère à soupe, environ 8 à 9 fois par jour. Cette préparation doit être prise chaude. Il est donc préférable de la garder dans une bouteille thermos.

 

    Une cure de 6 semaines de jus de radis noir a toujours été d’un grand secours, pour autant qu’il ne s’agisse pas de calculs insolubles ce qui est un cas rare, mais en quel cas on ne peut échapper à l’opération. Le radis noir doit être passé à la centrifugeuse de ménage pour en extraire le jus. On commence par 100 g, le matin à jeun, et on augmente progressivement, en trois semaines jusqu’à 400 g. Puis on redescend progressivement, en trois semaines, jusqu’à 100 g. Ne pas prendre cette médication si on a l’estomac ou les intestins fragiles ou irrités.

 

    Le pouvoir de dissolution du radis noir et la rapidité de son action sont bien illustrés par les faits suivants: la femme d’un général retraité, commandant la forteresse de Triente, avait été opérée de calculs à la vésicule biliaire. Il y avait des gros et des petits calculs, qu’elle montrait volontiers à tout le monde, et qu’à la fin, elle fit incruster dans le manche d’un couteau. Un jour qu’elle était en train de peler des radis noirs, arriva de la visite. Elle posa le couteau dans le plat où étaient les radis noirs et s’occupa de ses visiteurs. Elle fut bien étonnée, quand plus tard, elle retourna à ses radis noirs. Les calculs, incrustés dans le manche du couteau, avaient disparu, dilués dans la masse humide des radis noirs.

 

 

Mots-clés : calculs biliaires, calculs, foie, reins, rein, radis, radis noirs, général, colique hépatiques, boucage, lierre, houblon, aigremoine, menthe, absinthe.

 

 


16/08/2017
0 Poster un commentaire