A petaouchnoc

A petaouchnoc

LYCOPODE (Lycopodiumclavatum)

 

Indications :

 

   Sclérose, cirrhose, cancer du foie, goutte, affections rhumatismales, déformations articulaires, constipation chronique, hémorroïdes, coliques douloureuses, crampes, crampes de la vessie, affections des voies urinaires et génitales, douleurs, scléroses testiculaires, calculs rénaux, coliques néphrétiques, inflammation, tumeur du foie, grosses difficultés respiratoires,  

 

lypocode.JPG

 

      Cette mousse toujours verte s’étend en tiges rampantes de un à deux mètres sur le sol des forêts où elles s’attachent par de fines racines. De ces tiges rampantes s’élèvent des pousses d’une dizaine de centimètres de haut, très douces au toucher et souvent fourchues, qui ressemblent à de la bruyère, mais plus douces et plus feuillues. A sa quatrième année, la plante développe en été des massues florales dont le pollen est appelé aussi poudre de lycopode. Ce pollen est utilisé en homéopathie pour traiter des parties irritées de la peau.

 

     Le lycopode est une plante qui contient des substances radioactives et qu’il est facile, par ses longues tiges rampantes et son pollen jaune, de distinguer des autres sortes de mousses. Il pousse dans les parties Nord des forêts, en futaie, en sous-bois et en lisière, à partir d’une altitude de 600 mètres. Après abattage des arbres, la plante jaunit et finit par disparaître, car elle ne supporte pas la lumière directe du soleil.

 

 

lypocode 2.JPG

 

     En Autriche et en Allemagne, le lycopode est totalement protégé. Aussi, je conseille de l’acheter en herboristerie ou en pharmacie. Les importateurs le font venir des pays nordiques, ce qui garantit une bonne qualité.

 

      La tisane de lycopode est vivement conseillée contre la goutte et les affections rhumatismales, même si celles-ci ont provoqué des déformations articulaires, de même contre la constipation chronique et les hémorroïdes. Les personnes qui ont tendance à la diarrhée ne doivent utiliser cette tisane qu’avec circonspection, car elle peut déclencher chez elles des coliques douloureuses.

 

lypocode 3.JPG

 

   Le lycopode ne doit pas bouillir, mais seulement être ébouillanté. On utilise aussi cette tisane contre les affections des voies urinaires et génitales, contre les douleurs et les scléroses testiculaires, les calculs rénaux et les coliques néphrétiques. Le lycopode est irremplaçable dans tous les cas d’inflammation, de tumeur du foie, même quand elle commence à être maligne. La tisane aide les convalescents à recouvrer leurs forces.

 

      Un homme qui avait de grosses difficultés respiratoires nocturnes était traité pour de l’asthme cardiaque. Il allait de plus en plus mal, et un jour, son médecin lui dit:

 

    «Si vous n’arrêtez pas de travailler, dans huit jours vous êtres un homme mort.» Le médecin le fit hospitaliser à Grieskirchen. Une cirrhose du foie au dernier degré fut diagnostiquée.

 

     La cirrhose du foie va de pair avec des difficultés respiratoires nocturnes. Peu de temps après son hospitalisation, on le transporta chez lui pour y mourir. Sur les conseilles d’une herboriste amie, sa femme se procura du lycopode qui fit rapidement effet. Effectivement, dès la première tasse de tisane, les difficultés respiratoires nocturnes, qu’il avait depuis des années, disparurent comme par miracle.

 

     Si dans votre entourage vous connaissez des cas de cirrhose, même si ces cas semblent désespérés, rendez courage à ces personnes et faites leur connaître le lycopode, cette plante si importante à teneur radioactive. Même des personnes atteintes de maladies de foie malignes, peuvent être guéries par le lycopode.

 

lypocode4.JPG

 

     Pendant une promenade botanique dans les forêts de Haute-Autriche, une herboriste faisait remarquer à l’un de ses compagnons de promenade, un phytobiologue, les vertus curatives du lycopode dans les cas de cirrhose et de cancer du foie. Il lui cita le cas suivant:

 

    « Etant étudiant, il se promenait avec des camarades. Sur le chemin du refuge il trouva entre les sapins nains, une tige de lycopode, dont par plaisanterie, il entoura son chapeau. Arrivé au refuge, un de ses camarades eut une crampe très douloureuse du pied qui lui tordait la jambe depuis le genou. On essaya en vain de le soulager, notamment avec un massage à l’eau-de-vie qui resta sans effet. Par intuition, le jeune docteur prit le lycopode qu’il avait sur son chapeau et l’enroula autour du pied malade de bas en haut. La crampe disparut immédiatement et le pied reprit tout de suite sa position normale. Le jeune homme pensa d’abord à une coïncidence, la crampe aurait pu tout aussi bien disparaître sans lycopode. Sur le chemin du retour, il cueillit pour sa logeuse, qui avait continuellement des crampes aux mollets, une poignée de lycopode. Le traitement au lycopode la délivra immédiatement de ses crampes.

 

     Une femme de sa connaissance fut hospitalisée, car elle ne pouvait plus uriner. La partie haute du bras était déjà très enflée. Quand elle sortit de l’hôpital, rien n’était amélioré. Par chance, il avait du lycopode à la maison car, sa belle-mère âgée de 86 ans, souffrait de crampes au mollet. Il pensait que son amie pouvait souffrir de crampes de la vessie et cela se confirma quand il lui fit mettre un sachet de lycopode sec sur la vessie. Deux minutes plus tard, elle pouvait uriner normalement.

 

     Ce docteur souffrait d’hypertension. Celle-ci provient souvent d’un trouble du fonctionnement des reins. Il l’a soignée en mettant un sachet rempli de lycopode sur les reins.

 

     Pour les crampes au mollet, on enveloppe le lycopode dans un linge que l’on enroule autour du mollet. On peut aussi prendre des bains de pieds. Pour la crampe de vessie, les bains de siège sont indiqués (voir chapitre Généralités).

 

     A la suite de blessures de guerre ou d’accidents, il reste souvent des cicatrices qui sont sujettes à des crampes. Un blessé de guerre avait dans le dos une cicatrice où on pouvait loger la main. Cette cicatrice causait continuellement des crampes très douloureuses suivies de suées sur tout le corps. Les douleurs irradiaient jusque dans sa tête. Après un martyre de 30 ans, l’homme fut délivré de la souffrance par des bains et des applications de coussins de lycopode.

 

UTILISATION

 

Préparation de la tisane:

 

Faire infuser une cuillère à thé à ras bords de lycopode dans ¼ de litre d’eau bouillante. Laisser infuser peu de temps. Une seule tasse à boire lentement chaque jour à jeun, une demi-heure avant le petit déjeuner. Dans le cas de cirrhose du foie ou de maladies malignes du foie, deux tasses seront bues tous les jours.

 

Bains de siège: Voir ce paragraphe au chapitre Généralités.

 

La farine de lycopode qu’on trouve souvent en pharmacie sous forme de spores de lycopode, guérit rapidement les escarres chez les grands malades alités. On saupoudre très légèrement les plaies avec de la poudre de lycopode. La plupart du temps, un soulagement appréciable est ressenti dès la première ou deuxième application.

 

Mots clefs: Lycopode , sclérose, cirrhose, cancer du foie, goutte, affections rhumatismales, déformations articulaires, constipation chronique, hémorroïdes, coliques douloureuses, crampes, crampes de la vessie, affections des voies urinaires et génitales, douleurs, scléroses testiculaires, calculs rénaux, coliques néphrétiques, inflammation, tumeur du foie, grosses difficultés respiratoires,  



16/03/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres