A petaouchnoc

A petaouchnoc

Petite OSEILLE (Oxalis acetosella)

          

 

Oxalis acetosella : Pain de coucou, surelle, vinette, aigrette, patience acide

 

Indications: 

 

    Aigreurs d’estomac, troubles hépatiques et digestifs, jaunisse, inflammation des reins, éruptions cutanées, les vers, furonculose, dartres, eczéma, acné, fièvre intermittente.

 

Oseille oxalis acetosella oseille des bois.JPG

 Oxalis acetosella 

 

     Cultivée ou sauvage, elle a la même saveur et les mêmes composants, mais elle a aussi les mêmes inconvénients : l’acide oxalique qu’elle contient, qui lui donne son gout acidulé, peut conduire, si l’on en consomme beaucoup, à la gravelle, c’est-à-dire à la formation de calculs rénaux. (oxalate de chaux).

 

oseille feuille oxalis.JPG

 

Feuille d'oseille des bois

 

     Donc, si vous êtes prédisposés aux coliques hépatiques ou néphrétiques, rayez là sans hésiter de vos menus et abstenez vous en aussi si vous êtes candidat au rhumatisme, à la goutte ou bien encore victime de gastralgie, d’asthme, et de troubles pulmonaires (faites de même en ce qui concerne les épinards, lesquels se signalent également par leur richesse oxalates).

 

oseille fleur d'oxalis.JPG

Fleur d'oxalis, oseille des bois.

 

   Cela posé pour vous épargner d’éventuels ennuis, l’oseille vous rendra service en tant que laxatif et dépuratif. Jadis on l’a préconisée comme préservatif de la peste.

 

     3 tasses de tisanes par jour sont indiquées contre la furonculose, les dartres, l’eczéma, l’acné, ainsi qu’en cas de fièvre intermittente.

 

oxalis fleur.JPG

Fleur d'oxalis

 

     La petite oseille pousse dans les forêts de feuillus ou de conifères et y forme, de ses feuilles vert clair, de vrais tapis ponctués de petites fleurs blanches.

 

     La petite oseille n’est pas séchée mais toujours utilisée fraîche. Elle évite les aigreurs d’estomac, atténue les troubles hépatiques et digestifs. Pour cela, elle est bue en tisane froide, à raison de deux tasses par jour. Dans les cas de jaunisse, d’inflammation des reins, d’éruptions cutanées et contre les vers, la même quantité est bue chaude.

 

oseille oxalis pain de coucou.JPG

 

Oseille des bois

 

     La pharmacie populaire en recommande le jus frais dans les débuts de cancer de l’estomac, des tumeurs et ulcères cancéreux internes et externes. On prépare ce jus dans un presse-fruit centrifuge de ménage (ou au mixer, N.D.T.). On en boit de trois à cinq gouttes toutes les heures dans un peu d’eau ou de tisane. Les tumeurs cancéreuses seront badigeonnées directement avec le jus.

 

oseille oxalis.JPG

 

Fleur d'oxalis, l'oseille des bois.

 

    Dans la paralysie tremblante (maladie de Parkinson), boire trois à cinq gouttes de jus toutes les heures dans une tisane d’achillée et en badigeonner la colonne vertébrale. Le dosage et la dilution doivent, dans les cas de cancer de l’estomac, d’ulcères et de tumeurs, ainsi que de paralysie tremblante, être scrupuleusement respectés.

 

  

UTILISATION

 

Tisane: 

 

Une cuillère à soupe bien remplie de feuilles fraîches est ébouillantée avec ¼ litre d’eau. Infuser rapidement.

 

3 tasses de tisanes par jour sont indiquées contre la furonculose, les dartres, l’eczéma, l’acné, ainsi qu’en cas de fièvre intermittente.

 

 Jus frais :

 

Après lavage et égouttage, les feuilles sont passées à la râpe centrifugeuse de ménage ou au mixer.

 

Cataplasme :

 

A l’extérieur, l’oseille cuite, réduite en bouillie et appliquée en cataplasme, accélére le murissement des furoncles et des abcès. La décoction en lotions et compresses est employée contre les dartres.

 

Ses feuilles fraiches broyées s’appliquent en cataplasme sur les plaies guérissant mal.

 

 

Racine :

 

Sa racine ou plutôt son rhizome, s’emploie comme purgatif à la place de la bourdaine : 1 ou 2 grammes de poudre de rhizome séché, dans du miel ou dans un peu d’eau.

 

 

Liens: 

 

 

Muséum :

 

lien vers google :

 

Lien Scholar:

 

Lien vers google images :

 

 

 

 

Mots clefs : Oseille, OxaIis, Petite OSEILLE, oseille des bois, pain de coucou, Surelle, Oxalis acetosella, épinard, rumex acetosa, vinette, surelle, patience acide, Aigreurs d’estomac, troubles hépatiques et digestifs, jaunisse, inflammation des reins, éruptions cutanées, les vers, furonculose, dartres, eczéma, acné, fièvre intermittente.

 

 

 



30/03/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres