A petaouchnoc

A petaouchnoc

Asthme, comment le guérir sans inhalateurs

 

     Pendant la crise d’asthme, les bronches se rétrécissent et une espèce de muqueuse épaisse et visqueuse se forme à l’intérieur. L’air a du mal à circuler et reste en quelque sorte retenu dans les alvéoles pulmonaires. D’où une difficulté à respirer. L’aspect de l’asthmatique en crise est assez pénible. Il est bien à plaindre! Quelles peuvent bien être les causes de cette maladie? Elles sont diverses. L’allergie en est une des premières. Il semble qu’elle soit à l’origine d’environ la moitié des cas. Les glandes endocrines ont également une certaine influence. Le tabac, lui aussi, est au banc des accusés.

 

     C’est pourquoi les personnes qui souffrent d’asthme utilisent des inhalateurs, qui présentent en fait des risques potentiels d’autres problèmes de santé, car ils contiennent de nombreuses substances chimiques, telles que des corticostéroïdes (cortisone) qui endommagent les poumons et causent à la longue, une grande fragilisation du système osseux et installent l’inflammation, l’ostéoporose, le tassement vertébral et la fonte musculaire.

     Vous parviendrez à éliminer vos problèmes respiratoires et à élargir la capacité de vos poumons en consommant des aliments abondants en vitamine C et bêta-carotène. Boire des jus de carotte et ajouter du céleri branche à vos repas vous sera très bénéfique. Vous devriez consommer des aliments riches en chlorophylle en grandes quantités, ce qui va détoxifier le côlon et le foie.

 

     Votre alimentation devra inclure des aliments, de préférence bio (pas facile): betterave, poivron, citrouille, gingembre, grenade, myrtilles, citronnelle, fraises, canneberge, fenouil, chou kale, cresson, tomates, radis, ananas, goyave, corossol, concombre, coriandre, épinards, herbe de blé.

Consommer également:

 

- Fruits et jus frais maison, riches en antioxydants et en vitamine C

 

- Huile de poisson avec une teneur élevée en acides gras oméga-3

 

- Moutarde épicée, aliments piquants, ail, piments, oignons

 

- Thé avec de la théobromine et de la théine

 

Mais aussi:

 

  • 2 pommes vertes + 6 branches de céleri + des épinards + un bouquet de persil + 1/4 de citron
  • 30 ml de jus d’herbe de blé + 1 filet de jus de citron
  • 1/4 d’ananas + 1 concombre + 2 poivrons (jaune / rouge) + 1/2 botte de cresson + 1/2 citron
  • 2 tasses de fraises + 1 tasse de canneberges + 1 grenade
  • 1 concombre + 2 betteraves moyennes + 3 bâtons de citronnelle + 1/2 citron

En revanche, il est important d’éviter les aliments qui peuvent provoquer une crise d’asthme:

 

  • Certains produits animaux comme les œufs, le lait de vache, les produits laitiers, la viande grasse
  • Les agrumes et les autres fruits acides peuvent empirer l’asthme chez certaines personnes
  • Sodium et glutamate monosodique (augmentent la constriction des bronches, ce qui produit l’histamine). Le glutamate se trouve dans pratiquement tous les aliments transformés et tout prêts.
  • Huiles végétales comme celles de maïs, tournesol, catharme, colza (peuvent causer une inflammation).
  • Boissons gazeuses et jus de fruits du commerce
  • Alcool

 

Phytothérapie

 

Le romarin est conseillé par les spécialistes comme un «remède» efficace contre toutes les maladies à caractère spasmodique en général et, de façon particu­lière, contre l’asthme. L’infusion de romarin dans un demi-litre de bon vin vieux convient parfaitement aux malades qui en souffrent, à condition qu’ils n’aient pas les voies digestives irritées.

 

Il existe également un vin médicinal à base de genièvre. Ecrasez-en une cinquantaine de grammes dans un mortier avec un zeste de citron frais. Versez le tout dans un pot et ajoutez-y un litre de vin blanc sec. Après avoir recouvert le récipient, laissez macérer pendant 7 jours. N’agitez pas. Filtrez et versez le liquide dans une bouteille. Doses: pas plus de deux petits verres par jour.

 

Il existe une plante herbacée dont la «mise en fiche» représente un véritable casse-tête pour les botanistes. Il s’agit du serpolet, de la famille des labiacées. Je le cite ici car son infusion qui, entre autres, est très agréable à boire, exerce sur les centres nerveux une influence extrêmement bénéfique. En d’autres termes, il constitue un antispasmodique des voies respiratoires, efficace contre la toux, les bronchites chroniques et surtout contre l’asthme.

 

Formule de l’infu­sion: 15 g de serpolet dans 5 g d’eau bouillante sucrée au miel, à boire en doses d’une cuiller à soupe toutes les heures.

 

Le thym est également très conseillé: l’infusion médicinale est composée de 30 à 40 g de plantes sèches par litre d’eau bouillante (évitez l’ébullition qui, vous" vous en doutez, en altérerait l’arôme).

 

Doses: 3 tasses par jour.

 

Et pour finir, comment ne pas mentionner la reine des sédatifs: je veux parler de la valériane. Prenez 15 à 30 g de racines fraîches ou sèches de valériane, mettez-les dans un litre d’eau, et laissez-les macérer à froid pendant 12 heures. Doses: de deux à trois petites tasses par jour.

 

Voici encore une «curieuse recette»:

Prenez des feuilles sèches de tussilage, roulez-les en cigarettes. Fumez-les. Les spécialistes assurent que plus d’un asthmatique, après en avoir fumé une cigarette, a été considérablement soulagé (on peut aussi conseiller, et c’est même recommandé, ce genre de cigarettes aux fumeurs invétérés, obstinés et irrécupérables... quand ils sont enrhumés, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent fumer mais en meurent d’envie.)

 

En réalité, en plus des cigarettes de tussilage, on peut en employer les feuilles ou les fleurs en infusion. Ce sont surtout les fleurs qui sont conseillées. Dans quelles proportions? 5 g pour une tasse d’eau bouil­lante. Il semble que le goût ne soit pas particulièrement enthousiasmant. Sucrez alors avec du miel ou diminuez-en l’amertume avec une pointe d’anis ou de menthe pouliot.

 

Doses: de 3 à 4 tasses par jour.

 

A titre d’information, je rappellerai d’autres plantes herbacées dont l’action calmante est recommandée par les herboristes: le céleri, le bouillon-blanc ou molène, le coquelicot, la lavande, le lierre, la mélisse. Il y a également la bryone, mais nous la déconseillons absolument à cause de ses contre-indications qui ne sont pas négligeables: inflammations des voies diges­tives, très grande fatigue, grossesse.

 

Voir: Toutes les plantes en un clic.

 

Mots-clefs: asthme,grossesse,tussilage,infusion,décoction,fumeurs,valériane,citron,serpolet,thym,genièvre,romarin,ail,oignon,menthe,carottes,choux,betterave,poivron,citrouille,gingembre,grenade, myrtilles,citronnelle,fraises,canneberge,fenouil,choukale,cresson,tomates,radis,ananas, goyave, corossol,concombre,coriandre,épinards,herbe de blé(on peut être allergique aux germes de blé, surtout s’ils contiennent des pesticides).

 

 

 



26/11/2018
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 73 autres membres