BOURSE A PASTEUR (Thisapi bursa pastoris) - Romans Coups de Gueule et Coups de Coeur

A petaouchnoc

A petaouchnoc

BOURSE A PASTEUR (Thisapi bursa pastoris)

 

 

Thiaspi bursa pastoris :   Bourse à berger, boursette, capselle, tabouret, malène ou mallette à berger, mille fleurs, moutarde sauvage, moutarde de Mithridate.

 

Soins:

 

    Blessures, saignements, circulation du sang, l’hypo et hypertension, nez, hémorragies stomacales et intestinales, les saignements anormaux de la matrice, affections et atrophies  musculaires et articulaires en autre l’hernie inguinale.


    Cette plante se trouve dans les chemins, prairies, jachères, fossés, talus, champs, potagers, sur les vieilles murailles et les masures.

 


    Cette crucifère, considérée comme une mauvaise herbe, possède des propriétés médicinales de premier ordre.

Bourse de pasteur 2.JPG

 

    La floraison a lieu de mars à novembre. Les feuilles irrégulièrement dentelées forment une rosette identique à celle du pissenlit. La hampe florale atteint 40 cm de haut. Les petites fleurs, à quatre pétales, d’un blanc sale, forment une ombelle qui s’étire en une longue grappe de gousses. Ces fruits , en forme de cœur, fixés au bout d’une queue de 2 cm de long, ont son nom à la plant, car ils ressemblent, par leur forme triangulaire plate , à la bourse qui pendait autrefois à la ceinture des bergers. Les poules les adorent.  

  Deux à trois tasses de tisane de bourse-à-pasteur bues quotidiennement soignent les saignements : nez, hémorragies stomacales, intestinales, mais aussi les saignements anormaux de la matrice.

 

 


     La décoction de bourse-à-pasteur agit d’une manière étonnante sur les blessures dont on ne peut pas arrêter le saignement.

     En cas de règles trop abondantes, boire 8 à 10 jours avant leur début, quotidiennement, 2 tasses de tisane faite en infusant 1 cuillère à thé de plantes par tasse. Cette tisane régularise aussi les menstruations pendant la puberté.
     
      Pendant la ménopause, chaque femme devrait faire une cure de deux tasses par jour pendant quatre semaines, s’arrêter pendant trois semaines et ainsi de suite.

      Les hémorroïdes saignantes sont soignées par des bains de siège, des lavages et des petits lavements à la décoction de bourse-à-pasteur.

      Les mères dont la poitrine enfle au cours de l’allaitement doivent étuver de la plante fraîche dans une passoire et se l’appliquer chaude en l’enveloppant dans un linge.

     Une tisane faite par moitié de bourse-à-pasteur et de prêle est hautement recommandée pour calmer les hémorragies rénales.

     La bourse à-pasteur, comme le gui, régularise la circulation du sang et qui de ce fait agit contre l’hypo et l’hypertension.

     Au contraire du gui que l’on doit faire macérer dans l’eau toute une nuit, il faut jeter la plante dans l’eau bouillante.

      On boit deux tasses de tisane par jour et on s’arrête quand la circulation du sang s’est normalisée.

      La tisane de bourse-à-pasteur a une action aussi bonne que celle du gui sur les saignements de la matrice. Dans ce cas aussi, la tisane n’est prise que temporairement.

Bourse de pasteur 3.JPG

 

     Cette plante est particulièrement efficace contre les affections et atrophies  musculaires et articulaires en autre l’hernie inguinale.

     En teinture, elle doit être hachée menu, macérée dix jours dans de l’eau de vie de grain, près du poêle ou au soleil.

    Faire quelques frictions chaque jour et boire 4 tasses de tisane d’alchémille avec dix gouttes de cette teinture par tasse.

    L’action de ses deux plantes est prodigieuse. Elle peut guérir en quelques semaines les cas les plus. Prévoir un traitement de six semaines pour une guérison complète en profondeur.

    En attendant que cette teinture soit prête, il est conseillé des enveloppements aux "Herbes du Suédois". (notes en bas de page).

 

Bourse de Pasteur Capsella bursa pastoris.JPG


     "Une femme de 62 ans, à la suite du relâchement du sphincter anal, a eu un prolapsus du gros intestin et fut opérée, mais des douleurs intolérables du bas ventre persistaient. Les médecins n’envisageaient pas une deuxième opération. Il n’y a plus rien à faire, disaient-ils." Ses douleurs ont totalement disparu, le prolapsus a complètement régressé et le sphincter a repris sa fonction normale deux jours seulement après le début du traitement.

 


UTILISATION

 

Tisane :    

 

Une cuillère à thé bien remplie de plantes pour 1/4 de litre d’eau bouillante. Laisser infuser rapidement.

Bain complet et bain de siège :

 

Voir les notes en fin de page.

Cataplasme :

 

    Une double main bien remplie de plantes, si possible fraîches, à faire ramollir à la vapeur dans une passoire, envelopper les plantes chaudes dans un linge et les appliquer sur la partie affectée.

Teinture :    

 

     Hacher la plante entière, feuilles, tiges, fleurs et gousses. Remplir un flacon jusqu’au col sans tasser. Couvrir d’alcool à 38 ou 40°. Laisser macérer 15 jours au soleil ou au chaud (20°).

    Quatre tasses de tisane d’alchémille par jour et des frictions à la teinture de bourse-à-pasteur sont conseillées en cas de descente de matrice. La friction doit être faite depuis la vulve et se poursuivre sur le bas-ventre. Il est absolument indispensable de préparer la teinture avec des plantes fraîches, qui agissent vite et sûrement.


 

Enveloppement à la liqueur du "Suédois".


     On imprègne de quelques gouttes de liqueur un morceau d’ouate, de cellulose ou de coton hydrophile de taille approprié à la partie à traiter et on l’applique sur l’endroit malade, qu’il faut absolument enduire auparavant, légèrement, de saindoux ou de pommade au souci pour éviter une déshydratation de la peau par l’alcool de la liqueur. Une feuille de plastique est posée sur la compresse pour éviter de tacher le linge. Bander avec une étoffe chaude et éventuellement une bande Velpeau. Laisser agir la compresse deux à quatre heures. Si le patient le supporte, on peut la laisser en place toute la nuit.

     Après le traitement, poudrer la peau. Dans le cas de peaux très sensibles qui présenteraient une inflammation, laisser moins longtemps en place ou retirer de temps en temps la compresse. Les personnes présentant une allergie malgré ces précautions, ne mettront pas de feuille plastique sur la compresse et la recouvriront seulement d’une étoffe chaude. N’omettre en aucun cas l’enduction de la peau avant la mise en place de la compresse. En cas de démangeaison, se servir de pommade au souci.

     Les enveloppements n’obligent pas à rester couché. Si les compresses sont bien fixées, on peut s’asseoir ou même vaquer à ses occupations domestiques.

Bain complet :

 

     Les plantes nécessaires seront mises à macérer dans l’eau toute une nuit. On utilise un seau (6 à 8 litres) plein de plantes fraîches ou 200 grammes de plantes séchées. Le lendemain matin, chauffer le tout et verser la solution obtenue dans l’eau du bain. La durée du bain est de 20 minutes. Le cœur doit rester hors de l’eau (température du bain 37 – C.). Après le bain, ne pas s’essuyer, mais s’envelopper dans une grande serviette ou un peignoir de bain et se coucher pour transpirer une heure au lit.

 

Bain de siège :


     Pour un bain prendre 1 seau de plantes fraîches ou 100 grammes de plantes séchées et on opérer comme pour un bain complet. Le corps doit être immergé jusqu’au-dessus des reins. Observer les prescriptions propres à chaque plante (température 39 C).

    L’eau d’un bain complet ou de siège après réchauffage peut resservir deux autres fois.



Mots clefs: bourse à pasteur, bourse à berger, boursette, capselle, moutarde sauvage, blessures, saignements, circulation du sang, l’hypo et hypertension, nez, hémorragies stomacales et intestinales, les saignements anormaux de la matrice, affections et atrophies  musculaires, atrophie articulaires, hernie inguinale.



 

 



15/02/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 68 autres membres