MAUVE (Malva rotundifolia, Malva grandifolia, Malva neglacta, Malva vulgaris, Malva sylvestris) - Romans Coups de Gueule et Coups de Coeur

A petaouchnoc

A petaouchnoc

MAUVE (Malva rotundifolia, Malva grandifolia, Malva neglacta, Malva vulgaris, Malva sylvestris)

 (Malva rotundifolia, Malva pusilla, Malva grandifolia, Malva neglacta, Malva vulgaris, Malva sylvestris, Malvaceae, Common Mallow)

 

(Mauve à fleur ronde, Petite Mauve, fromagère, fromageon, herbe à fromage, fausse guimauve)

 

Indications :

 

   Inflammation des muqueuses utérines, troubles urologiques (diurétique), douleurs menstruelles, gastrites, inflammation de la vessie, du pylore, de la gorge, ulcérations de l’estomac et des intestins. engorgement des poumons, catarrhe bronchial, toux, laryngite, asthme, emphysème pulmonaire rebelle, cancer des poumons et du larynx, enrouement, inflammation des amygdales et du larynx, sécheresse de la bouche, tarissement des glandes lacrymales, gonflement des pieds et des chevilles après fracture ou entorse, maux de dents et des gencives, aphte, abcès, piqures d’abeille, troubles gastro-intestinaux, gastro-entérite, dysenterie, constipation, douleurs abdominales.

 

Malva rotundifolia 3.JPG

 

Malva à petites feuille rotundifolia 

 

   La mauve à petites feuilles pousse le long des clôtures, des chemins, sur les vieux murs et les remblais, mais toujours à proximité immédiate d’un endroit habité. Si on la trouve loin d’une habitation, on peut être sûr qu’une ferme ou une maison se trouvait autrefois là. Ses feuilles sont à peine lobées, presque ronde. La plante est quelque peu rampante et tend à être ligneuse près des racines. Les parties aériennes de la plante contiennent tannin et mucus. Ses graines, rassemblées en capsules ressemblent à des petits fromages. 

 

Mava pusilla mauve à petite feuilles.JPG

Malva à petites feuilles

 

   La mauve à grandes feuilles (Malva grandifolia) et d’autres espèces se trouvent aussi dans les jardins potagers ou d’agrément. Les deux variétés ont dans leurs feuilles, fleurs et tiges, du tanin et du mucus. La petite mauve est légèrement rampante et quelque peu ligneuse près des racines. Elle a des feuilles à longues tiges, des feuilles arrondies et dentelées découpées en 5 à 7 lobes et des petites fleurs allant du rose pâle au violet en forme coeur. Le fruit arrondi ressemble à un petit fromage d’où le nom de fromagère.

 

   C'est une plante bisannuelle poilue, assez grande (1m50) ayant des tiges dressées. Le pétiole est généralement plus long que le limbe. Les fleurs, 2 à 3 cm de diamètre, possèdent 5 pétales avec 3 nervures plus foncées. Les filets des étamines sont soudés entre eux sur toute leur longueur, sauf au sommet vers les anthères. Ceci est caractéristique de la famille des Malvacées. Les fruits sont circulaires et sont formés de nombreux carpelles accolés et entourés par les sépales. La racine principale blanche est développée.

 

Malva sylvestris 5.JPG

 

Mauve à grande feuilles malva sylvestris

 

   Les feuilles et fleurs de la mauve sont riches en vitamines C et E, acide gras insaturés (acide alpha-linolénique), terpènes (agents antimicrobiens) et polyphénols.

 

   Les fleurs et les feuilles sans tiges sont récoltées pendant les mois de Juin à Août et séchés à l'ombre dans des locaux ventilés. Les   feuilles sont conservées dans des sacs de toile et les fleurs dans des sacs en papier. Les racines sont récoltées à partir de plantes âgées minimum de deux ans. La récolte se fait en Mars-Avril  et Octobre-Novembre. Les couper en morceaux et les sécher au soleil ou dans des salles chauffées à 40 degrés. Elles sont conservées dans un sac en papier. Les plantes séchées n'aiment pas la lumière, encore moins le plastique.

 

   En séchant, la plante perd sa viscosité, aussi faut-il l’utiliser aussi fraîche que possible. Malgré tout, la plante séchée conserve de bonnes propriétés curatives.

La grande mauve 1.JPG

 

Mauve à grande feuilles malva sylvestris

 

   On récolte les fleurs, les feuilles et les tiges de juin à septembre. En séchant, la plante perd sa viscosité, aussi faut-il l’utiliser aussi fraîche que possible. Malgré tout, la plante séchée conserve de bonnes propriétés curatives.

 

mauves à grandes feuilles malva sylvestris.JPG

 

Grande mauve 

 

   Avant tout, la mauve agit contre toutes les inflammations des muqueuses utérines, dans les gastrites, dans les inflammations de la vessie, du pylore, de la gorge, ainsi que les ulcérations de l’estomac et des intestins. Pour cela, on peut utiliser les feuilles avec une bouillie d’orge. On fait cuire d’abord l’orge et on mélange les feuilles de mauve après refroidissement.

 

Malva fruits 3.JPG

Les fruits de la mauve

 

   L’engorgement des poumons, le catarrhe bronchial, la toux et l’enrouement, sont guéris par la mauve ainsi que les inflammations des amygdales et du larynx, et aussi pour combattre la sécheresse de la bouche. Pour ne pas détruire les mucosités de la plante, on fait macérer à froid la nuit. La ration journalière est de 2 à 3 tasses tièdes, bues par gorgées.

 

 

 

   Même l’emphysème pulmonaire rebelle, installé depuis des années, réputé incurable et provoquant des étouffements graves, est guérissable par la mauve. Il faut boire au moins 3 tasses par jour et les feuilles et les fleurs réchauffées et filtrées servent à faire des applications sur les bronches et les poumons.

 

   Les malades souffrant de la très rare affection qui provoque le tarissement des glandes lacrymales, affection qui les laisse totalement sans défense, sont soulagés et souvent guéris par des bains d’yeux et des compresses de tisane de mauve. Les allergies à la face, qui démangent et brûlent, sont soulagées par des bassinages avec de la tisane tiède. En usage externe on utilise la mauve pour les blessures, les ulcérations ou abcès, contre le gonflement des mains ou des pieds qui suivent les fractures, principalement celle de la cheville qui est toujours sollicitée, la phlébite. Dans ces cas-là, on prend des bains de pieds ou de mains (voir utilisation). L’amélioration et la guérison son spectaculaires.

 

La grande mauve 2.JPG

 

La grande mauve

 

   Une jambe enflée, avec des plaies ouvertes ne doit pas être négligée, surtout quand on est d’un certain âge. Dans ce cas-là aussi les bains de mauve sont efficaces, en association avec les feuilles de plantain. Celles-ci après lavage sont appliquées humides sur les plaies, qui se ferment en une nuit et ne se rouvrent pas, même si ce sont de très anciennes plaies, vieilles de 10, 15 ans, ou même plus.

 

   La mauve soigne non seulement les inflammations du larynx, mais aussi les maladies malignes du larynx, cancer. Dans de tels cas, on fait infuser toute la nuit, la ration journalière : deux litres et demi d’eau, une cuillère à thé bien remplie par quart de litre. Le matin on chauffe légèrement et on garde la tisane dans une bouteille thermos ébouillantée auparavant. Boire quatre tasses par gorgées au cours de la journée et utiliser le surplus pour les gargarismes.

 

 

   La sensation de sécheresse dans la bouche, la gorge et le nez, qui afflige et énerve souvent les malades, est calmée avec des gargarismes et des lavages de bouche à la tisane de mauve.

 

   A l’extérieur contre les irritations de la peau ou des yeux : lotions et compresses avec l’infusion ou cataplasmes de feuilles ramollies ; contre l’inflammation  de la bouche et de la gorge : bains de bouche et gargarismes avec l’infusion ; contre les maux de dents et les douleurs des gencives : chiquer quelques fleurs ; contre les piqures d’abeilles ou guêpes : emplâtres de feuilles fraiches pilées avec un peu d’huile d’olive.

 

 

 

UTILISATION

 

Tisane :

 

Préparation à  froid: une cuillère à     thé    bien remplie   par quart de litre d’eau. Macérer toute la  nuit. Le matin chauffer légèrement.

 

Bains de pieds et de bras :

 

 Le contenu de deux mains jointes bien rempiles est jeté dans 5 litres d’eau froide. Laisser macérer toute la nuit. Le lendemain matin, faire chauffer le bain autant que supportable (45°, N.D.T), durée du  bain: 20 minutes. Le bain réchauffé peut être utilisé plusieurs fois.

 

Enveloppements :

 

 Les plantes qui ont servi à faire de la tisane seront réchauffées dans un peu d’eau et mélangées à de  la farine d’orge pour en faire une bouillie. Etendre sur une toile de lin et appliquer à chaud.

 

 

 

 

Mots clefs:  Mauve, grande mauve, petite mauve, Malva rotundifolia, Malva grandifolia, Malva neglacta, Malva vulgaris, Malva sylvestris, Malvaceae, Common Mallow,  Mauve à fleur ronde, Petite Mauve, fromagère, fromageon, herbe à fromage, fausse guimauve, Inflammation des muqueuses utérines, troubles urologiques , douleurs menstruelles, gastrites, inflammation de la vessie, du pylore, de la gorge, ulcérations de l’estomac et des intestins. engorgement des poumons, catarrhe bronchial, toux, laryngite, asthme, emphysème pulmonaire rebelle, cancer des poumons et du larynx, enrouement, inflammation des amygdales et du larynx, sécheresse de la bouche, tarissement des glandes lacrymales, gonflement des pieds et des chevilles après fracture ou entorse, maux de dents et des gencives, aphte, abcès, piqures d’abeille, troubles gastro-intestinaux, gastro-entérite, dysenterie, constipation, douleurs abdominales.



21/03/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 68 autres membres