A petaouchnoc

A petaouchnoc

ORTIE ROUGE, GRANDE ORTIE (Urticadioica)

 

     L’eczéma rebelle, dépuratif du sang, diabète, voies urinaires, calculs hépatiques et biliaires, maux de tête, glaires d’estomac et des voies respiratoires, crampes et les ulcères d’estomac, irritations intestinales, maladies pulmonaires, anémie, hydropisie, goutte, rhumatisme, sciatique, .

 

grande ortie rouge 1.JPG
 

 

    

   Toutes les orties contiennent du silicium organique assimilé par l'organisme (le G5 du docteur Loïc le Ribault) ainsi que la prêle et les pousses de bambous fraiches.

 

    Un médecin a exposé un jour au cours d’une émission radiophonique, que l’ortie était une de nos meilleures plantes médicinales. Si les hommes savaient combien elle est efficace, ils ne planteraient que des orties.

 

     L’ortie est utilisable de la racine aux fleurs, en passant par la tige et les feuilles. Les anciens la prisaient fort. Albrecht Dorer (1471 — 1528) a peint un ange qui, une ortie à la main, s’envolait vers le trône du tout- puissant. L’abbé suisse KünzIe dit dans ses écrits que l’ortie serait depuis longtemps disparue, si elle n’était pas protégée par son pouvoir urticant. Les insectes et les herbivores les auraient depuis longtemps mangées.

 

L’eczéma rebelle a le plus souvent une cause interne et de ce fait il faut le soigner par voie interne avec des plantes dépuratives. L’ortie est notre meilleure plante pour nettoyer le sang, mais aussi, en même temps, pour en activer la formation. De plus, elle a un bon effet sur le pancréas, ce qui provoque une baisse de sucre dans le sang. Les maladies et les inflammations des voies urinaires ainsi que les urines d’aspect maladif sont soignées avec de la tisane d’ortie. Comme celle-ci a une action facilitant les selles, cette tisane est recommandée pour une cure dépurative de printemps.

 

grande ortie femelle urtica dioica.JPG

 

Grande ortie femelle

 

Au printemps avec les jeunes pousses, à l’automne après le regain, quand les pousses repartent, faire une cure de tisane de 4 semaines, le matin, à jeun, une tasse, une demi-heure avant le petit déjeuner et aussi au cours de la journée 1 à 2 tasses avant les autres repas.

 

     Dans la médecine populaire, la tisane d’ortie est bue en cure, durant des semaines, contre les calculs hépatiques et biliaires, contre les maux de tête dus aux maladies des reins, contre les maladies de la rate, voire les cancers de celle-ci, contre les glaires d’estomac et des voies respiratoires, contre les crampes et les ulcères d’estomac contre les irritations intestinales et les maladies pulmonaires.

 

     Pour garder ses hautes vertus curatives, la tisane ne doit pas bouillir. A titre préventif, une seule tasse par jour peut être bue toute l’année. C’est une aide efficace pour les affections virales ainsi que pour l’élimination des bactéries.

 

grande ortie rouge mâle.JPG

Grande ortie mâle

 

     A partir d’un certain âge, la teneur en fer du corps diminue, c’est pour cela qu’on se sent fatigué, à bout de forces, on se sent vieux et la capacité d’effort est diminuée. Dans ce cas, l’ortie fraîche peut être utilisée avec les meilleurs résultats. Elle nous aide à sortir du creux de la vague. Après une cure avec de la tisane d’ortie, on ressent relativement vite un mieux physique. L’énergie et l’allant reviennent et cela se voit extérieurement.

 

Les maux d’estomac,  les disfonctionnements de la vésicule biliaire et les migraines se guérissent par des tisanes d’ortie. L’hydropisie est combattue par la vertu diurétique de l’ortie. Par ses éléments actifs, elle reconstitue le sang et combat ainsi la pâleur, l’appauvrissement du sang, l’anémie et d’autres graves maladies du sang. En association avec d’autres plantes , on l’utilise avec succès contre la leucémie (voir le paragraphe leucémie). Si on a une allergie quelconque (le rhume des foins par exemple), une longue cure de la tisane d’ortie est indiquée.

 

     L’ortie diminue les dispositions aux refroidissements et aide dans tous les cas de goutte, de rhumatisme et de sciatique.  

 

grande ortie rouge feuille.JPG

 

     La teinture d’ortie est bienfaisante pour tous les cheveux. On peut en préparer soi- même en déterrant, au printemps ou à l’automne, des racines d’ortie (voir utilisation: lavage des cheveux et teinture d’ortie).

 

     Même dans les cas de vasoconstriction, l’ortie apporte une aide efficace. Bien des gens, qui souffrent de ce mal, peuvent éviter une amputation de la jambe s’ils prennent à temps des bains de pieds, à la racine d’ortie (voir utilisation).

 

     Chaque crampe, où qu’elle soit, indique un trouble circulatoire. Des tamponnages (badigeonnages) et des bains à la décoction d’ortie sont à conseiller dans ces cas-là. Cela est aussi valable dans le cas de troubles circulatoires coronariens: en se penchant au-dessus d’une baignoire, on badigeonne la région du cœur, tout en massant légèrement.

Une femme de 51 ans souffrait d’une fistule et avait cette année-là, des douleurs insupportables. Le professeur consulté doutait du résultat d’une opération, car la fistule était sur l’arcade zygomatique. elle but chaque jour trois tasses de tisane avec chaque fois une cuillère de «Liqueur du Suédois».

 

     L’œil-de-perdrix et onychomycose (infection par des champignons de la matrice de l’ongle) sont gueris par des tisanes d’ortie. .

 

     En cas de sciatique, lumbago, névrite aux bras ou aux jambes, frotter très doucement les endroits douloureux avec une ortie fraîche. Par exemple, on soigne la sciatique en frottant avec de la plante fraîche sur le côté externe de la jambe depuis la cheville jusqu’à la hanche, de là sur le côté interne de la jambe jusqu’au talon. On recommence deux fois de suite, on passe de la hanche en descendant sur la fesse. Opérer d’une manière identique pour les autres endroits douloureux. Poudrer les endroits frictionnés.

 

     Une vieille femme qui souffrait de fortes excroissances cancéreuses stomacales a été guérie par de la tisane d’ortie. . Du fait de son grand âge, une opération n’était pas possible. Quelqu’un lui conseilla de boire de la tisane d’ortie. Alors elle alla chaque jour dans le jardin, le long de la clôture où les orties foisonnaient et en ramena chaque jour une poignée d’ortie. Rien de cancéreux ne peut se former si, non seulement nous honorons notre chère ortie, mais surtout, si à des intervalles réguliers nous en buvons de la tisane.

 

UTILISATION

Tisane:

 

Une cuillère à thé bien remplie dans un quart de litre d’eau. Seulement ébouillanter, infuser rapidement.

 

Teinture d’ortie:

 

 Déterrer les racines au printemps ou à l’automne. Les laver et les brosser, les hacher menu,  remplir un flacon jusqu’au col et couvrir d’alcool à 38 ou 40°. Laisser macérer 2 semaines dans un endroit tempéré (20°).

 

Bains de pieds:

 

Prendre avec les 2 mains réunies le maximum de racines fraîches, bien râpées et brossées. Autant de plantes fraîches coupées (tiges et feuilles). Laisser macérer une nuit dans cinq litres d’eau. Le lendemain matin amener à ébullition. Prendre le bain de pieds aussi chaud qu’il peut être supporté. Durée du bain de pieds: 20 minutes. Réchauffé, ce bain peut être utilisé deux ou trois fois.

 

 

 

 

 

 

Mots clefs : silicium organique, G5, Ortie rouge, grande ortie, urticadioica , eczéma rebelle, dépuratif du sang, diabète, voies urinaires, calculs hépatiques et biliaires, maux de tête, glaires d’estomac et des voies respiratoires, crampes et les ulcères d’estomac, irritations intestinales, maladies pulmonaires, anémie, hydropisie, goutte, rhumatisme, sciatique, .

 

 

 

 



09/04/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres